Grand format

Le générique : glossaire des métiers du cinéma

Écriture

Scénariste

C’est la personne qui écrit l’histoire. Ce travail peut être une commande (venant d’un·e producteur·rice ou d’un·e réalisateur·rice) ou être une initiative personnelle. Il peut y avoir plusieurs scénaristes.

Dialoguiste

Professionnel·le spécialisé·e dans l’écriture des dialogues. Il ou elle n’est pas forcément l’auteur·e du scénario.

Mise en scène

Réalisateur·rice

Présent·e pendant tout le processus de fabrication du film (hors écriture), il ou elle a la responsabilité de la création artistique dudit film. En s’appuyant sur le travail et les compétences des professionnels qui l’entourent, il ou elle va tâcher de rendre sur un écran le film qu’il ou elle a dans sa tête.

Assistant·e réalisateur·rice

L’Assistant·e réalisateur·rice est le·a collaborateur·rice artistique et technique en relation directe avec le·a réalisateur·rice. C’est à lui ou elle que ce·tte dernier·e délègue une partie de son travail. C’est le·a premier·ère assistant·e réalisateur·rice qui dirige l’équipe des assistant·e·s réalisateur·rice·s lorsqu’ils sont plusieurs.

Scripte

En collaboration directe avec le·a réalisateur·rice, il ou elle est responsable de la continuité visuelle et sonore d’un film. Il ou elle rédige pour cela de nombreux rapports. Le·a scripte est présent·e pendant les phases de pré-production et de tournage et peut être secondé·e d’un·e ou plusieurs assistant·e·(s) scripte(s) au(x)quel·le(s) il ou elle délègue des tâches.

Production

Producteur·rice

C’est la personne qui prend l’initiative et la responsabilité du film jusqu’à son achèvement et assure sa commercialisation. Il ou elle recherche les financements nécessaires à la réalisation de l’œuvre.

Producteur·rice délégué·e

Ce·tte producteur·rice est responsable de la bonne fin de la production vis à vis des coproducteur·rice·s et des tiers.

Coproducteur·rice

Un·e coproducteur·rice est un·e partenaire (investisseur, chaine de télévision, société de production) qui investit de son argent dans le projet de film. En échange, il ou elle obtient des droits de propriété sur ledit film, une partie des recettes futures par exemple.

Producteur·rice exécutif·ve

Il s’agit d’un·e professionnel·le généralement très qualifié·e auquel/à laquelle est confié la responsabilité de la fabrication du film.

Producteur·rice associé·e

Les dirigeant·e·s de sociétés de production partenaires du film sont qualifiés de producteur·rice·s associé·e·s.

Directeur·rice de production

Le·a directeur·rice de production est responsable de la bonne gestion financière, administrative, organisationnelle et juridique de la production d’un film.

Assistant·e de production

L’assistant·e de production est un élément très important : c’est lui ou elle qui rédige les contrats ou établit les plannings et veille à leur respect. Il ou elle gère également les relations avec les fournisseurs chez qui est loué le matériel (de la caméra jusqu’au banc de montage) et le réserve.

Secrétariat de Production

Bureau chargé de tout l’aspect administratif de la fabrication d’un film. On y rencontre le·a superviseur·euse de la production, le·a coordinateur·rice du secrétariat de production, les assistant·e·s et le·a secrétaire de production. Le nombre de poste varie énormément en fonction du budget du film.

Casting

Directeur·rice de casting

Sa tâche est de trouver et proposer des comédien·ne·s pour tenir les rôles. Il ou elle peut se faire aider d’un·e ou plusieurs assistant·e·s. Cependant, il arrive que certains rôles soient directement choisis par le·a réalisateur·rice ou le·a producteur·rice.

Comédien·ne / Acteur·rice

Artiste qui prête son physique et/ou sa voix pour caractériser un personnage. Les comédien·ne·s (hors figuration et silhouettes) sont en général (mais pas tout le temps, notamment les têtes d’affiche) affichés dans le générique par ordre chronologique d’apparition dans le film.

Doublure

Remplaçant d’un·e acteur·rice lorsque sa présence n’est pas nécessaire pour le tournage de certains plans ou alors pendant le réglage du matériel de prise de vue ou de la lumière (doublure lumière).

Cascadeur·euse

Doublure spécialisée dans la réalisation de cascades qui remplace les acteur·rice·s lors du tournage de scènes dangereuses.

Doubleur·euse

Comédien·ne chargé·e de doubler les dialogues du ou de la comédien·ne d’origine lors de l’enregistrement d’une version du film dans une autre langue que celle dans laquelle le film a été tourné.

Régie

Régisseur·euse général·e

Il ou elle est chargé·e de tous les problèmes de logistique (déplacements, hébergements, repas…) Un ou plusieurs assistant·e·s régisseur·euse·s l’aident dans sa mission.

Runner·euse

Personne qui se charge d’aller acheter/louer du matériel ou des consommables pendant le tournage.

Rush Runner·euse

Personne qui transporte les rushes (sur pellicule ou support numérique) du lieu de tournage au laboratoire chargé des les exploiter.

Image

Directeur·rice de la photographie / Chef·fe opérateur·rice

Sans doute la personne la plus importante en ce qui concerne le rendu esthétique (lumière et cadre) du film. C’est lui ou elle qui créé l’esthétique de l’image, il ou elle en est le·a responsable dans sa mise en œuvre. Sous ses ordres : les équipes image, lumière, machinerie et la partie laboratoire (photochimique et/ou numérique).

Cadreur·euse

Si le·a directeur·rice de la photographie ne cadre pas ou dans le cas d’une deuxième (ou plus) caméra, c’est lui ou elle qui assure le cadre. Il existe aussi des cadreur·euse·s spécialisé·e·s pour les prises de vues aériennes, aquatiques, sur grue…

Assistant·e·s caméra

Les assistant·e·s caméra installent et manipulent la caméra et ses accessoires.  Ils ou elles sont généralement plusieurs et ont chacun un rôle déterminé : le·a 1er·ère assistant·e caméra assure la mise au point du sujet pendant une prise et est responsable du matériel pendant toute la durée du tournage ; le·a seconde entretient et change les optiques tandis que le·a 3ème installe les moniteurs de contrôle et le combo et gère les sauvegardes.

Pointeur·euse

Ou focus puller, autre nom pour désigner l’assistant·e caméra qui s’occupe uniquement de la mise au point.

Steadicamer·euse / Opérateur·rice steadicam

Opérateur·rice spécialisé·e dans la manipulation d’un système de stabilisation mécanique de la caméra appelé steadicam.

D.I.T. / Data manager·euse

Sur les tournages en numérique seulement. Il ou elle récupère les rushes, est responsable de leur encodage (image et son) pour les envoyer au laboratoire. Entre chaque scène, il ou elle vérifie et valide les plans qui doivent être techniquement bons. Il ou elle a la possibilité de faire un pré-étalonnage et une synchronisation du son basiques.

Loader / « Chargeur·euse »

Charge et décharge la pellicule du magasin de la caméra. cf : 2nd assistant caméra.

Photographe de plateau

Prend des photos du tournage en vue de réaliser les affiches et autres visuels pour la promotion du film.

Lumière

Éclairagiste en chef·fe / Chef·fe Électro

Dirige l’équipe lumière, il ou elle est sous les ordres du ou de la directeur·rice de la photographie.

Électricien·ne de plateau / Électro

Ces technicien·ne·s assurent l’installation et le réglage de tout le matériel lumière sur le plateau sous les ordres du ou de la chef·fe électro.

Groupman

Électricien·ne chargé·e d’assumer le fonctionnement, l’installation et l’entretien des groupes électrogènes.

Machinerie 

(En Amérique du Nord, les machinistes s’occupent aussi de l’équipement lumière ce qui n’est pas le cas en Europe ou en Australie)


Chef·fe machiniste

Supervise toute l’équipe de machinistes sous les ordres du ou de la directeur·rice de la photographie. Il ou elle est responsable de la sécurité sur le plateau.

Machiniste

Les machinistes travaillent avec le département image en installant tout le matériel caméra (pied, travelling, grue, dolly…) et aussi des structures temporaires permettant l’accroche de décors ou de lumières. Ce sont également eux qui manipulent le chariot de travelling et participent ainsi aux mouvements de caméra.

Son

Chef·fe opérateur·rice son / Ingénieur·e du son

Il ou elle est responsable de la qualité sonore du film et supervise la prise de son sur le tournage et le mixage en post-production.

Preneur·euse de son

Responsable du bon fonctionnement du matériel son, de l’enregistrement, de la bonne qualité de la prise de son et du placement des micros.

Perchman

Assistant·e son qui tient, déplace et oriente le micro à l’aide d’une perche pour effectuer les prises de son pendant une scène.

Habillage Maquillage Coiffure (H.M.C.)

Costumes

Le·a chef·fe costumier·ère gère la garde-robe du département des costumes, supervise la création des vêtements, la logistique, l’administration, le budget et embauche ses équipes. Suivant le budget et le type de film, il ou elle peut être secondé·e par une armée de professionnels : créateur·rice·s de costumes, costumier·ère·s, habilleur·euse·s

Maquillage & coiffure

Suivant le type de film, le maquillage et la coiffure peuvent prendre une importance considérable. Le maquillage comprend les effets spéciaux qui permettent de simuler les plaies, les cicatrices, les larmes jusqu’à la pose de prothèses en latex qui peuvent rendre un·e comédien·ne méconnaissable.

Décors & accessoires

Chef·fe décorateur·rice

Cette personne est chargée de rechercher et/ou créer les décors. C’est lui ou elle le·a principal·e responsable, il ou elle gère d’autres aspects comme le côté technique, matériel et budgétaire. Pour créer les décors, il ou elle est en étroite relation avec le·a réalisateur·rice.

Son département fait intervenir de nombreux artisans comme des charpentier·ière·s, menuisier·ière·s, peintres, des tapissier·ière·s, plâtrier·ière·s, sculpteur·rice·s

Accessoiriste de plateau

C’est lui ou elle qui trouve et met en œuvre tous les accessoires qui entrent en scène lors du film. Son travail se fait en étroite relation avec le·a scripte pour éviter les faux raccords et peut être épaulé·e par un·e/des assistant·e(s) accessoiriste(s).

Ensemblier·ière

Sous les directives du ou de la chef·fe décorateur·rice, il ou elle se charge de réunir et d’organiser l’ensemble des éléments nécessaires à l’aménagement des décors (meubles, tapis, tableaux…). Sur le tournage, sa mission est de placer les meubles et accessoires qui apparaissent dans un décor en collaboration avec l’accessoiriste.

Post Production

Directeur·rice de Post-Production

Il ou elle a la responsabilité de la finition du film pendant la post-production, sous l’autorité du ou de la directeur·rice de production.

Monteur·euse

C’est lui ou elle qui est chargé·e d’assembler les plans et les séquences pour donner du sens à chaque scène et créer la structure globale et le récit du film.

Assistant·e Monteur·euse

L’assistant·e monteur·euse réceptionne, prépare, organise et visualise les rushes image et son (qu’il ou elle synchronise ensemble) afin d’optimiser le travail du ou de la monteur·euse. Il ou elle est en étroite relation avec les départements du montage son et des effets visuels pour transmettre et mettre a jour les différentes versions de montage. Son travail peut aussi comprendre la création d’effets visuels ou de sous-titres temporaires.

Étalonneur·euse

Il ou elle est en charge de la cohérence colorimétrique, sensitométrique (uniquement sur pellicule), de contraste et de luminosité entre les séquences du film. Son travail se fait en accord avec le·a directeur·rice de la photographie/chef·fe opérateur·rice et le·a réalisateur·rice. Lors d’un tournage sur pellicule, il ou elle la travaille directement grâce à des procédés chimiques. En numérique, c’est un logiciel informatique qui lui sert d’outil de travail.

Bruiteur·euse

Professionnel·le chargé·e de créer en post-production des sons à partir d’objets hétéroclites qu’il ou elle possède et/ou de son corps. Ces sons peuvent être des imitations de bruits existants (claquement de porte, grincements de plancher…) ou des créations originales, on parle alors de design sonore.

Effets spéciaux (SFX)

Superviseur·euse des effets spéciaux

Chef·fe de l’équipe des effets spéciaux, à ne pas confondre avec les effets visuels (VFX) réalisés en post-production. Il ou elle est donc responsable des effets spéciaux de plateau (météo artificielle (vent, pluie, neige…), pyrotechnie, maquettes, accessoires truqués, maquillage,…).

Technicien·ne des effets spéciaux

Sous les ordres du ou de la superviseur·euse des effets visuels, il ou elle met en œuvre les montages nécessaires à l’élaboration des effets visuels de plateau (fumée, brouillard, pluie, neige…).

Effets visuels (VFX)

Superviseur·euse des effets visuels

Chef·fe de l’équipe des effets visuels, il ou elle est en relation avec le·a réalisateur·rice et/ou les producteur·rice·s. Il ou elle est responsable de la réalisation de tous les effets visuels réalisés en post-production (incrustations, images de synthèse…).

Monteur·euse truquiste

Technicien·ne qui va transformer les images à l’aide de logiciels de création graphique et d’animation. Il ou elle incorpore dans le montage final les trucages et incrustations, efface des images les éléments indésirables, réalise des effets spéciaux numériques.

Département Artistique

Directeur·rice artistique

Il ou elle est chargé·e de l’aspect visuel, esthétique et artistique du film.

Coordinateur·rice du département artistique

Supervise l’ensemble de l’équipe du département artistique.

Graphiste

Assemble entre elles des images, des typographies ou des éléments graphiques pour créer une communication visuelle cohérente. Il ou elle créé tous les éléments graphiques spécifiques au film (logos, affiches, signes…)

Musique

Compositeur·rice

Musicien·ne chargé·e de créer la bande originale du film. Travaille en collaboration étroite avec le·a réalisateur·rice.

Coordinateur·rice de la production de la musique

Responsable de l’organisation de toute la logistique liée à l’embauche du personnel, de la location du matériel et des réservations en tout genre (local, parking…).


Dans le cas de l’utilisation de morceaux existants, les crédits avec les ayants-droits sont affichés dans le générique.

Les membres de l’orchestre qui a joué la musique originale ainsi que les technicien·ne·s ayant permis son enregistrement sont mentionnés.

Catering

Le catering, c’est la cantine du tournage. On y trouve le·a chef·fe cuisinier·ière, des assistant·e·s du ou de la chef·fe et souvent de nombreuses autres mains pour s’occuper de la vaisselle, de mettre les tables…

Autres

La fabrication d’un film peut aussi faire intervenir d’autres métiers. Ainsi, il n’est pas rare d’y voir mentionné des dresseur·euse·s d’animaux, des vétérinaires, des pilotes d’hélicoptères…

Pour aller plus loin