Guerre en Ukraine Comment venir en aide ? Faire un don monétaire ou matériel, accueillir des réfugiés
(site gouvernemental)

Les assistant·es caméra

Au cinéma, les tâches à effectuer derrière la caméra sont généralement réparties entre plusieurs assistant·e·s caméra ou assistant·e·s opérateur·rice·s. Ces dernier·e·s font partie de l’équipe image, dans laquelle on retrouve aussi le·a cadreur·euse et le·a directeur·rice de la photographie.

Sur le tournage de la série Westworld, ici une séquence tournée avec trois caméras.

Premier assistant

C’est le·a chef·fe de l’équipe caméra. Iel seconde dans leur travail le·a directeur·rice de la photographie et le·a cadreur·euse. Sa fonction demande une connaissance précise des différentes caméras présentes sur le marché, afin de connaitre et d’anticiper leur rendu, leurs qualités et leurs défauts. Iel a sous ses ordres les autres assistant·e·s caméra dont le nombre varie suivant les conditions de tournage. Le matériel de prise de vue (caméra et ses accessoires, objectifs, écrans…) est sous sa responsabilité, des enlèvements jusqu’au retour chez le loueur.

Grâce à son expertise et sa connaissance du matériel de prise de vue, iel aide lors de la préparation du film à identifier l’équipement qui sera le plus adapté à la conception du projet. Iel réalise ensuite des essais qui permettent de vérifier le bon fonctionnement du matériel avant qu’il ne soit envoyé et utilisé sur le plateau. Ces essais permettent à la fois de s’assurer qu’il n’y a aucun défaut avec le matériel et de le prendre en main. Mais aussi de vérifier s’il supportera les conditions de tournages qui lui seront imposées (froid, pluie, chaleur, zone humide…).

Pendant le tournage, le·a premier·ère assistant·e caméra assure l’installation et la bonne marche du matériel à l’aide de ses assistant·e·s. Iel doit être attentif·ve aux besoins de la mise en scène pour mettre à disposition le dispositif technique adéquat.

Alors que le cadre est assuré par le·a cadreur·euse ou le·a directeur·rice de la photographie, le·a premier·ière assistant·e caméra se charge de la mise au point lors de la prise. En outre, en tant que chef·fe d’équipe, iel est responsable de la qualité technique de l’image : lisibilité du plan, propreté (absence d’imperfections optiques, poussières visibles à l’écran), sa définition, sa stabilité, absence de reflets parasites…

James Cameron au cadre avec son second assistant caméra Kirk Bloom (oui, on sait que normalement c’est le premier qui fait le point mais bon, vous savez, la vie est pleine de surprises…)

Second assistant

Le·a second·e assistant·e caméra intervient dès les essais caméra, pendant lesquels iel assiste le·a premier·ière. Mais sa fonction principale consiste à charger/décharger les supports d’enregistrement de l’image et de gérer leur stock pendant le tournage. Dans le cas d’un tournage en numérique, il s’agit de transférer et de sécuriser les fichiers puis de les envoyer à la production. Si le tournage est en argentique, iel prépare les bobines de pellicule et installe et décharge le magasin de la caméra. Iel doit également veiller aux stocks et au capacités d’enregistrement disponibles de manière à ne jamais être en manque.

Pendant le tournage, iel aide le·a premier assistant·e lors des changements de configuration de la caméra : iel lui apporte le matériel dont iel a besoin (objectif, filtres, matte-box…) et l’assiste sur la mise au point dans le cas de prises complexes. Pour gagner du temps, iel a aussi un rôle d’anticipation sur les prises suivantes (préparer les accessoires nécessaires, des protections pour la caméra si la pluie arrive…). Cette assistance permet de fluidifier le fonctionnement de l’équipe caméra et de rendre son travail rapide et efficace.

En plus de cela, le·a second·e assistant·e caméra a comme responsabilité la gestion énergétique du matériel image, à savoir la charge des batteries qui permettent d’alimenter la caméra et les autres accessoires de prise de vue.

Catt Blanchett, Steven Spielberg et Harrison Ford derrière le “combo” sur le tournage d’Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal.

Technicien retour image

Cet·te assistant·e n’est pas en contact avec la caméra. Sur le plateau, son rôle consiste à installer le combo, une installation clé qui permet aux équipes techniques et de mise en scène d’avoir un retour vidéo en sortie de la caméra. Cette tâche implique l’installation et l’entretien des moniteurs vidéo ainsi que de la liaison vidéo par câble ou HF avec la caméra.

Iel a à sa charge l’enregistrement des prises sur un enregistreur indépendant. C’est grâce à cela que le·a réalisateur·rice et le·a scripte peuvent voir et/ou revisionner des plans dès qu’iels en ressentent la nécessité.

…et ce n’est pas tout!

Il existe en outre des technicien·ne·s spécialisé·e·s dans les prises de vues particulières (aérienne, sous-marine, grue…) qui viennent parfois s’ajouter à l’équipe caméra. Depuis que les films sont essentiellement tournés en numérique, des nouveaux métiers ont fait leur apparition. Ainsi, on peut trouver au sein de l’équipe caméra des DIT (Digital Imaging Technician) et des data managers qui ont pour charge le traitement des rushes numériques.

Gardez quand même à l’esprit qu’en fonction des budgets, des conditions de tournage ou des habitudes et des personnalités de chacun, le nombre et les tâches des assistant·e·s caméra peuvent varier. Le parcours classique de tout nouvel arrivant dans le domaine est de commencer comme technicien·ne retour image puis de “gravir les échelons” jusqu’à devenir premier·ière assistant·e, voir même directeur·rice de la photographie.

http://www.aoassocies.com/assistant-operateur-definition/

Wikipédia : Premier assistant opérateur, Second assistant opérateur

Publié le 23 juin 2019. Dernière mise à jour le 14 octobre 2021.

  • Photo de profil

    "Ce site est spleeeeendide !"

    Retour vers le Cinéma est un site indépendant, sans publicité, créé et entretenu avec amour par des bénévoles. Comme Le Masque, , soutenez un web indépendant et aidez-nous à payer les factures :

    Faire un don